Projet initié début 2009, War Machines commence à se produire à Paris puis en région parisienne. Le groupe s’applique dans la constitution de ses setlists, en ayant à cœur de les varier pour chaque concert et ainsi permettre aux fans d’AC/DC de réentendre leurs morceaux inoubliables comme d’autres plus méconnus. A ce jour, War Machines totalise plus d'une trentaine de titres, et les reproduit avec un souci musical et scénique mais veut également couvrir l’ensemble de l’immense carrière d’AC/DC, de 1974 à nos jours. Fidélité au phénomène AC/DC et auto-dérision d’un tribute pas comme les autres.
Hell Ain't a Bad Place to Be
Projet initié début 2009, War Machines commence à se produire à Paris puis en région parisienne. Le groupe s’applique dans la constitution de ses setlists, en ayant à cœur de les varier pour chaque concert et ainsi permettre aux fans d’AC/DC de réentendre leurs morceaux inoubliables comme d’autres plus méconnus. A ce jour, War Machines totalise plus d'une trentaine de titres, et les reproduit avec un souci musical et scénique mais veut également couvrir l’ensemble de l’immense carrière d’AC/DC, de 1974 à nos jours. Fidélité au phénomène AC/DC et auto- dérision d’un tribute pas comme les autres.
Hell Ain't a Bad Place to Be